Voir les photos (2)

LE CYKLOP et les Créateurs de Bonheurs – POTELETS

Arts graphiques à Barlin

  • Pour la 5ème année, plus de 500 personnes en situation de handicap se transforment en « Créateurs de Bonheurs ». Ils souhaitent montrer que, même définis comme « personnes en situation de handicap », ils sont capables de nous apporter des petits moments de bonheurs par leur joie de vivre, leur enthousiasme et leur créativité. Pour réaliser leurs souhaits et puisque la fête est plus heureuse quand on s’entoure d’amis, les Créateurs de Bonheurs ont choisi d’inviter des artistes qu’ils admirent...
    Pour la 5ème année, plus de 500 personnes en situation de handicap se transforment en « Créateurs de Bonheurs ». Ils souhaitent montrer que, même définis comme « personnes en situation de handicap », ils sont capables de nous apporter des petits moments de bonheurs par leur joie de vivre, leur enthousiasme et leur créativité. Pour réaliser leurs souhaits et puisque la fête est plus heureuse quand on s’entoure d’amis, les Créateurs de Bonheurs ont choisi d’inviter des artistes qu’ils admirent et avec lesquels ils se sentent en amitié pour développer leurs créations.

    L’aventure humaine et artistique du festival des Petits Bonheurs se déroulera du 2 juin au 5 juillet sur 17 communes de la Communauté d’agglomération Béthune-Bruay, Artois-Lys-Romane.

    Prêts pour des rencontres insolites ? Pour introduire poésie et fantaisie dans l’univers urbain fonctionnel et conformiste, les Créateurs de Bonheurs et LE CYCLOP inventent des personnages décalés qui vivent mille aventures sur et hors les murs. Surréalistes, ces personnages interpellent le passant, animent les rues et racontent l’Homme dans tous ses états émotionnels.
    Les créateurs viennent de l’ULIS de l’école curie à Douvrin, de la classe ITEP de Saint-Venant, de la classe IME de la petite montagne, de la classe IME d’Annezin.

    Olivier d’Hondt est un plasticien qui met de la poésie dans la ville. Depuis 2007 les potelets anti-stationnement sont au centre de son œuvre. Il s’inspire des créatures fantastiques de la mythologie grecque pour créer son personnage à l’œil unique, peint à la bombe sur les potelets. C’est ainsi que le CyKlop s’est fait connaître, apportant une touche de fantaisie décalée au mobilier urbain. Né au Havre en 1968, l’artiste pratique un art ludique et populaire. Son inspiration vient aussi bien du monde des jouets, de la BD, de l’art africain que des animaux… Au détour d’une rue, d’un parc ou d’un monument, le CyKlop dévoile son univers graphique joyeux et coloré, en marge des panneaux de signalétique ou de publicité dont la ville est saturée.

    Œuvre visible à partir du 11 juin 2021.