Voir les photos (5)

MATT_THIEU et les Créateurs de Bonheurs – LES NOUVEAUX ANIMAUX DE COMPAGNIE

Arts graphiques à Isbergues

  • Pour la 5ème année, plus de 500 personnes en situation de handicap se transforment en « Créateurs de Bonheurs ». Ils souhaitent montrer que, même définis comme « personnes en situation de handicap », ils sont capables de nous apporter des petits moments de bonheurs par leur joie de vivre, leur enthousiasme et leur créativité. Pour réaliser leurs souhaits et puisque la fête est plus heureuse quand on s’entoure d’amis, les Créateurs de Bonheurs ont choisi d’inviter des artistes qu’ils admirent...
    Pour la 5ème année, plus de 500 personnes en situation de handicap se transforment en « Créateurs de Bonheurs ». Ils souhaitent montrer que, même définis comme « personnes en situation de handicap », ils sont capables de nous apporter des petits moments de bonheurs par leur joie de vivre, leur enthousiasme et leur créativité. Pour réaliser leurs souhaits et puisque la fête est plus heureuse quand on s’entoure d’amis, les Créateurs de Bonheurs ont choisi d’inviter des artistes qu’ils admirent et avec lesquels ils se sentent en amitié pour développer leurs créations.

    L’aventure humaine et artistique du festival des Petits Bonheurs se déroule du 2 juin au 5 juillet sur 17 communes de la Communauté d’agglomération Béthune-Bruay, Artois-Lys-Romane.

    Matt_thieu et ses œuvres :
    Vous ne pouvez pas les ignorer…. Depuis quelques semaines, ils ont envahi les villes, sans doute poussés par un mystérieux besoin de rencontrer l’Homme. Autruches, volatiles en tous genres, et autres animaux peuplent les rues de l’agglomération au fil des œuvres réalisées par Matt-thieu et les créateurs de l’IME la Petite Montagne situé à Isbergues et du SAJ de Ruitz.

    Tendres, drôles, parfois porteurs d’un message écologique, tous ces animaux visent d’abord à nous faire sourire et rêver.

    Jeune artiste autodidacte, originaire de Nancy Matt_thieu est attiré par le dessin et le graffiti depuis son plus jeune âge. Adolescent il arpente déjà les terrains vagues et les friches industrielles où naissent ses premières œuvres. C’est à Paris qu’il a développé son travail dans la rue, se familiarisant avec la capitale, avec laquelle il « craie » une relation intime au fur et à mesure de ses déambulations artistiques.

    Ses personnages, souvent des autruches, drôles, sympathiques, parfois romantiques, et très poétiques, sont dessinés à la craie « Je dessine donc je craie » est sa jolie devise.

    L’autruche est le personnage favori du jeune artiste. « Les autruches peuvent être facilement mises en scène comme des humains, et prendre ainsi des positions loufoques du quotidien. J’aime aussi les faire jouer avec la rue, pour qu’elles s’adaptent à l’endroit où elles s’installent » confie l’artiste. D’autres oiseaux se posent dans les rues au gré des humeurs de Matt-tieu. Craie-atures, éphémères, qui apportent de l’humour et de la légèreté avant tout. « J’essaye d’apporter une touche de gaieté aux passants qui me croisent. Jouer parfois avec l’actualité et proposer plusieurs lectures à mon dessin me plaît également. » L’important est d’être touché au coin d’une rue par les formes étonnantes d’un animal qui nous surprend, en général de grands volatiles, comme les échassiers, les marabouts, mais aussi des squelettes d’animaux, alarmes nécessaires pour une prise de conscience écologiste.

    Œuvre visible à partir du 25 juin 2021