Sur les traces du front oublié

Qui aurait pu penser que ce front oublié de la Grande Guerre deviendrait un jour un lieu où l’on croise des visiteurs du monde entier ? Ou que ces marécages humides verraient un jour courir des enfants, leur petite main bien au chaud et à l’abri dans celle d’un grand-père bienveillant ?

Certainement pas ces dizaines de milliers de jeunes hommes, certains encore des enfants, venus du monde entier pour tenir et défendre un front qui n’a jamais bougé de plus de quelques centaines de mètres en 4 ans...

Même si les traces de la première Guerre mondiale sont moins visibles qu’ailleurs, laissez-vous guider par des émotions sur des lieux de souvenirs qui restent très présents, intimes et forts.

La grande et les petites histoires se ressentent toujours : un cimetière portugais, britannique, allemand, français, un mémorial indien, des monuments... partout.

Mais surtout, des habitants qui font vivre ce souvenir et cette gratitude. Des sentiers de randonnée, à pied ou à vélo... Pour partager, se souvenir, ensemble.