Maggie et Anaïs ont ouvert ce bel endroit, dans un ancien bistrot repris par la mairie. Cette " coopérative d’intérêt collectif ", c’est un peu comme la Jeanne de la chanson de Brassens : de tout et surtout tellement d’amour de l’autre.

Un lieu mixte où il se passe toujours quelque chose...

Le midi, c’est un bistrot chaleureux et intime, privilégiant les circuits courts pour mitonner une cuisine généreuse et familiale. C’est aussi une librairie d’occasion, sauf que les livres ici, on vous les donne !

Un drôle de lieu, inclassable, où chacun vient proposer ses talents, ses passions, où les joueurs de cartes se retrouvent... On y vient aussi pour suivre un atelier de tricot

Le Bookkafé est indescriptible. Un " tiers lieu ", ni asso de quartier, ni café citoyen. Juste un endroit chaleureux où les gens se parlent, avec gentillesse et bienveillance.

D’ici et d’ailleurs

Très vite, Maggie nous raconte son parcours et ce lieu, une idée fixe depuis longtemps. Originaire de Bruay-La-Buissière, elle connaissait l’endroit. L’idée de faire revivre cet espace, face à l'ensemble du Stade-Parc & de la piscine Art déco, s’est imposée avec la force de l’évidence, comme si cela s’inscrivait dans la grande histoire de Bruay, depuis près de 100 ans.

Ce lieu, elle en a rêvé et elle y a pensé quand elle est partie vivre au Québec, en trainant dans des endroits qui fonctionnent de la même manière, les " accorderies ".

Le Bookkafé, c’est un peu la synthèse de sa vie, avec ses voyages et ses rencontres vécues à l’autre bout du monde et ses racines d’ici.

Dès que Maggie et Anaïs ont ouvert les volets, le premier jour, les voisins sont venus les voir... Avec curiosité, méfiance parfois. Elles se souviennent d’un monsieur qui est entré, avec son petit chien et son chapeau : " vous savez, j’aimais beaucoup les gens qui tenaient le lieu avant vous ". Comme une mise en garde ou une exigence extrême. Depuis, il est là tous les jours…

J’ai appris qu’ensemble on était souvent plus fort, mais on ne prend pas toujours le temps d’être ensemble. Alors pour prendre le temps de parler, d’aller vers l’autre, j’ai supprimé toutes les horloges. Vous allez voir, vous allez y prendre goût !

Maggie

Une adresse solidaire

A l’entrée, trône un drôle de panneau, avec des tasses à café vides. C’est une tradition italienne que Maggie a découverte au Canada : " Les Cafés Suspendus ". Un client prend un café, en paye deux et le second est offert à qui veut bien entrer. On glisse dans la tasse un petit mot, une pensée belle et zou, le lien est établi, même si les gens ne se croisent pas.

Ces cafés suspendus, c’est un peu le résumé de l’endroit… C’est chaud, c’est convivial, c’est du lien, c’est souvent gratuit.

Hors du temps

Déjà deux heures que nous sommes assis là, à papoter, de sa vie, de ses projets… Et si la prophétie se réalisait ? Et si le sablier s’était suspendu, juste pour nous laisser prendre notre temps, sans courir, sans portable, pour de vrai ?

Bookkafé
268 rue Salengro
Bruay-La-Buissière
Plus d'infos

Légende

  • AmBBassadeurs
  • Expériences à vivre