Une drôle d’expérience ! Des chambres d’hôtes, entre nature et paléontologie, le temps d’un week-end au vert, vous voulez tenter ? Le gîte se niche au fond d’une impasse qui mène à des étangs. D’entrée, voilà un joli signe de tranquillité absolue. Dans la nature, au bord d’une zone protégée. C’est sans doute pour cela, qu’une fois la porte en bois poussée, on s’y sent si bien.

Naturellement accueillants

Didier et Cécile nous accueillent dans la grande véranda. Et l’on comprend très vite ce que ce lieu a d’unique : il est enraciné, silencieux, doux et naturel. Très vite, Didier prend la parole, bavarde sur ces 3 chambres, qui ont d’abord accueilli des amis. Elles accueillent aujourd’hui des voyageurs, dont certains sont devenus à leur tour des amis. « Une personne est venue plus de 15 fois, d’autres viennent de l’Ile Maurice, d’Egypte, du Japon ».

Naturel et doux… A l’image des 3 chambres d’hôtes. Peintures écologiques, puits de lumière, meubles créés par des voisins artisans, linge de maison tissé à Cambrai. Partout, pour tout, la construction est écologique et responsable, sans bla-bla, juste en vrai. Jusqu’à l’escalier de frêne que Didier a connu en tronc, puis débité planche par planche pour équiper cet espace reposant, apaisant.

Naturel et silencieux… Comme ce jardin, ce potager, ce verger que les cueillettes matinales délestent de framboises, de cassis, de noisettes ou de pommes. Merveilles qui finiront leur vie sur la table de la maison. Bientôt, une table d’hôtes sera proposée pour partager, raconter, échanger ensemble.

Naturel et respectueux… Comme les étangs de pêche, à proximité, dont Didier délivre des cartes afin de laisser aux voyageurs de passage le droit de rêver à des prises miraculeuses. Elles existent, promis.

Le petit-déjeuner ? Les belles saveurs de l'artisan boulanger du coin... Accompagnées de jus de fruits frais, de produits locaux. Naturel bien sûr !

Cécile

Un mini-musée de paléontologie

Naturel et immémorable... Didier est en effet paléontologue : un vrai ! En chair et en os… Qui se dit amateur, sans doute, mais l’une de ces dernières trouvailles est un fossile rarissime ! Un passionné, qui fait aimer aux plus insensibles, l’art des fossiles, le tertiaire, les coquillages et les requins. Au point de nommer chaque chambre par un nom de période, au point de vous ouvrir son antre, sa grotte, son petit musée personnel, où il expose ses trésors, plus de 5 000 trouvailles !

Joueur, il vous interroge… « C’est quoi cela ? » « Une dent de peigne ? Une branche de lunette ? », Sourire complice ! « C’est une dent de requin géant. Une créature de plus de 35 mètres. Découvert en Belgique». Anecdotes et histoires s’accumulent. Le temps passe, trop vite…

Coquillages et requins fossiles s’exposent. Un microscope est tendu, pour nous montrer les détails invisibles, un bac non trié est posé là. « Les enfants adorent, ils cherchent, ils trouvent des fossiles qu’ils emmènent. D’ailleurs, si ça vous dit, j’ai encore 5 tonnes non triées derrière le poulailler… »

Promis Didier, nous reviendrons, pour prendre notre temps aux Sables de la Fontaine.

Les Sables de la Fontaine

Chambres d'hôtes 3 épis

40 rue Fontaine

Annequin

Plus d'infos

Légende

  • AmBBassadeurs
  • Expériences à vivre